Comment optimiser la méta-description de vos articles ?

Comment optimiser la méta-description de vos articles ?

Aujourd’hui j’ai envie d’aborder avec vous un élément souvent négligé et extrêmement important pour votre référencement naturel : la méta-description.

Qu’est  ce que la méta-description ?

Une méta-description  est une balise HTML utilisée pour décrire le contenu d’une page web.

Cette description s’affiche sous la balise Title et l’URL de votre article, telle qu’il apparaît dans les résultats des moteurs de recherche.

Elle permet de fournir une description pour l’affichage dans les moteurs de recherche. Elle permet également de faire  un petit résumé de la teneur de votre contenu.

Pour qu’elle demeure visible dans Google, elle ne doit pas dépasser les 140-160 caractères.

De plus, lorsqu’elle est de qualité, elle peut augmenter votre trafic naturel en incitant l’internaute à cliquer sur votre site.

Il est impératif pour votre site de remplir et d’optimiser la méta-description car elle joue un rôle essentiel en termes de référencement naturel (SEO). 

En effet, c’est une des principales zones à surveiller si vous voulez que vos pages  soient lues. Ce n’est pas  la seule bien évidemment, en matière de référencement. Mais elle est très importante et nous  allons voir pourquoi et comment l’optimiser.

Ordinateur devant une fenêtre

Où se trouve la méta-description sur Google ?

C’est ce petit bout de phrase placé sous votre titre dans les moteurs de recherche.

Vous devez respecter sa longueur car Google coupe vos phrases trop longues.

Par contre il vaut mieux, toujours dans l’idée d’être bien placée sur les moteurs de recherche, de bien l’optimiser.

Une image valant mille mots voici l’emplacement de votre méta-description.

Je vous donne l’exemple d’un article écrit en 2014 sur mon blog La Provinciale, et qui m’apporte depuis tous les jours entre 80 et 200 vues.

Pourquoi ?

Parce qu’il est d’une part bien positionné sur Google et d’autre part ma méta-description donne envie d’aller le lire.

A  quoi sert la méta-description?

Elle va permettre à l’internaute, interpellé par votre titre, de voir la teneur de votre article. Et de lui  donner envie de cliquer pour en lire plus.  

C’est en quelque sorte un “mini résumé” de votre contenu. 

Il est donc primordial de bien la définir si vous voulez que votre billet de blog soit lu.

Exemple de méta-description d'un article

Comment écrire la méta-description idéale ?

Si vous utilisez le plugin Yoast Seo ou tout autre plugin de ce type  il va vous donner des indications pour le faire. Mais attention, ce ne sont que des indications !

Pensez simplement à respecter le nombre de caractère en n’oubliant pas que les espaces sont également pris en compte.

Le rôle de la méta-description pour votre référencement

Vous l’aurez compris cette balise a un rôle extrêmement important pour votre positionnement  dans les pages de Google et pour l’optimiser vous devez :

– Respecter le nombre de caractères

– Insérer un mot clé

– Trouver une cohérence avec votre article

Comment concevoir la méta-description ?

Dans un premier temps, relisez votre plan, votre article. Et déterminer son sens et ce que vous avez voulu écrire. 

Ensuite mettez vous à la place d’un internaute qui va chercher une réponse à une question sur un moteur de recherche.

Il est important de prendre en compte un autre élément important le taux de clics.

Qu’est ce que c’est ?

Votre article peut être en première page de Google, mais encore faut-il qu’il soit cliqué ! Le taux de clic c’est le nombre de fois où une personne a utilisé votre méta-description pour visiter votre blog. 

Prenons un exemple

 Vous avez écrit un article sur la perte de poids, (oui c’est la saison !!!) Et vous voulez positionner votre article sur un mot clé qui va être certainement « Maigrir ».

Or, ce mot clé est un de ceux les plus recherchés sur les moteurs. Environ entre 2500 et 4000 recherches par mois ! 

Donc, vous l’aurez compris, si vous vous contentez d’utiliser « maigrir » pour vous positionner vous allez au casse pipe.

Et tous vos efforts pour écrire un billet bien structuré seront vains.

Donc comment faire ?

Tout simplement en donnant à l’internaute l’envie de cliquer !

Donc il va falloir être originale et intuitive.

J’ai pris sciemment cet exemple pour vous démontrer cette démarche, car le mot maigrir est employé à toutes les sauces si j’ose cette métaphore !

Donc imaginons votre super article sur la perte de poids, étayé, bien construit, rempli de bonnes idées. Oui, mais personne ne le trouve sur Google et personne ne le lit.

Pourquoi ? 

Déjà si vous utilisez le mot maigrir vous allez avoir une concurrence parfaitement déloyale avec les marques qui payent pour être en première page et vous n’aurez aucune chance de vous positionner (à moins de payer !). Mais là nous parlons de référencement naturel.

Donc il va falloir être plus subtile trouver un mot clé et une méta-description qui donnera envie à l’internaute de cliquer.

D’où l’importance de bien la travailler

Je vais  prendre 3  exemples . Attention je parle de méta-description , pas de titre. 

Comment j’ai perdu 10 kg en 3 jours en mangeant tout ce que j’aime….

Je  vais vous donner mes astuces pour perdre du poids en douceur et sans en reprendre

Comment une mauvaise combinaison des lipides, glucides et protéines peuvent entraîner un surpoids. Vouloir maigrir n’est pas facile mais on peut y arriver.

Bien évidemment la première ne donnera pas du tout envie de cliquer par contre les deux autres sont attirantes et suscitent la curiosité.

L’importance de votre contenu

Vous devez travailler vos titres, vos balises et vos méta-description.

Mais, et c’est le plus important, pensez à la qualité de vos articles. Je vois souvent des billets de blog de moins de 300 mots. Ces billets n’auront jamais leur place sur les moteurs de recherche.

Pour vous aider j’ai créer un atelier intitulé Ecrire un bon article de blog.

Vous comprenez que travailler sa méta-description est important, il faut le faire avec subtilité et toujours en vous mettant à la place de l’internaute.

Car n’oubliez jamais qu’une personne vient sur votre blog pour trouver une réponse à une question. Quel que soit le sujet traité.  Et c’est ce qui va vous différencier et vous apporter un trafic qualifié.

La méta description

Cet article vous a été utile ?

Partagez-le sur Pinterest et sur vos réseaux, pour m’aider à vous fournir du contenu de qualité

Comment détecter les liens brisés sur votre blog ?

Comment détecter les liens brisés sur votre blog ?

Suite  à une vérification du site d’une cliente, je me suis trouvée confrontée  à 486 liens brisés et j’ai pensé que ce serait utile de vous en parler.

Les liens brisés et le référencement

Quand vous créez un site web, vous donnez aux visiteurs du site la possibilité de naviguer facilement d’une page vers une autre au moyen de liens – parfois appelés hyperliens.

Ces liens pointent vers une autre page, un autre document de votre site ou vers un document ou un site externe.

Le but d’un blog est de se faire plaisir ou de gagner sa vie. Mais quelque soit la finalité, il vaut mieux être bien référencé. Or les liens brisés nuisent à votre référencement !

Le référencement d’un blog est donc extrêmement important. Il existe de nombreuses extensions pour le faire correctement mais cela ne suffit pas.

Je reviendrai au fil du temps sur le référencement mais aujourd’hui nous allons parler des liens cassés !

Si le document ou le service désigné par le lien n’est pas accessible, on parlera de lien brisé ou de lien mort. Dans ce cas, le visiteur du site verra, par exemple, une page blanche avec le message « Impossible de trouver la page » ou « Erreur 404 ».

C’est dommage et énervant pour vos lecteurs, mais c’est surtout très préjudiciable pour votre référencement. En effet Google et ses petits robots vous relèguerons à la dernière place s’ils trouvent trop de liens brisés sur votre site.

Le lien brisé est une plaie pour le référencement de votre site.

visuel  liens  brisés

 

Tous les sites qui ont quelques mois, ont des liens brisés ou encore appelés liens morts ou liens cassés.

Les liens cassés influencent négativement l’attitude de vos lecteurs envers votre site. Mais, et c’est encore plus grave, ils plombent votre référencement.

Le robot d’indexation de Google arrive sur votre site et trouve des liens morts. Il estime que votre site n’est pas à jour et ne le référence pas !

Le grand problème de ces liens cassés, c’est qu’ils sont invisibles.

Rare sont les propriétaires de sites qui font une bonne analyse et cherchent sur quels liens et quelles pages cliquent les utilisateurs.

Pourquoi avons-nous des liens morts ?

Il existe plusieurs cas de figure. Pour bien les comprendre je vais vous donner des exemples concrets.

1° cas de figure :

vous avez un blog mode, et, sur vos billets, vous avez mis des liens vers  des articles  :

ex : ma fabuleuse robe de chez Dior , article écrit en 2016. Or aujourd’hui cette robe n’est plus commercialisée chez Dior et automatiquement le lien que vous aviez mis est brisé.

2° cas de figure : les catégories.

ex : vous avez un blog de cuisine, mis en ligne en 2015. A l’époque vous aviez mis une catégorie Desserts avec en sous catégories

  • patisserie-
  • boulangerie
  •  tartes.

En 2020, vous trouvez que c’est trop vague et vous regroupez toutes vos catégories dans « recettes sucrées ».

Tous les articles que vous avez écrit sous la catégorie  « pâtisserie » ou « boulangerie » se retrouvent en liens brisés. Il faut impérativement changer les URL de vos articles.

3° cas de figure : les commentaires

Les liens brisés des commentaires.  Si vous avez de nombreux commentaires cela peut être aussi un problème.

Imaginez une personne qui commentait votre blog il y a deux ans , elle était sous Canalblog, aujourd’hui elle a migré sur WordPress . Son blog Canalblog n’existe plus et ses anciens commentaires laissés sous l’url de son ancien blog sont brisés sur le votre !

Idem pour une personne qui commentait vos articles et qui a fermé son site. Son commentaire sortira en lien brisé.

Car n’oubliez pas que votre site ou votre blog ne se limite pas à l’article que vous venez de publier. L’intérêt d’un site est de permettre aux internautes de venir chercher une information. Or cette information peut avoir été publiée depuis plusieurs mois, voire plusieurs années si le site est ancien.

Il est donc primordial de surveiller vos liens brisés et de les corriger.

Prenez un café et commencez !

Comment traquer les liens brisés ?

Il existe une excellente extension  Broken Link Checker qui peut surveiller votre site. Un seul bémol, elle est assez vorace en terme de poids et elle peut le ralentir (ce qui là encore est préjudiciable à votre référencement !)  Donc je vous conseille de la désactiver une fois les liens brisés détectés.

Comment fonctionne cette extension ?

Une fois installée, allez dans réglages, puis vérificateur de liens, la première information disponible est le nombre de liens cassés.

Ensuite vous devez gérer les options de notifications

Vous pouvez choisir de recevoir un mail dès qu’une erreur est détectée.

Une fois ces réglages effectués il ne vous restera plus qu’à aller dans le menu Outils – liens cassés et les réparer.

Exemple liens brisés
Exemple liens brisés

Ce travail est important à faire régulièrement, car il peut devenir fastidieux. Mais il est primordial si vous souhaitez bien vous positionner sur les moteurs de recherche et donner une belle visibilité à votre site.

Si vous avez des questions ou si vous avez envie de partager votre expérience du blogging, rejoignez-nous sur notre groupe privé Ensemble sur Facebook. Vous pourrez y poser vos questions et dialoguer avec des blogueuses dynamiques et sympathiques !

Partagez cet article sur Pinterest s’il vous a été utile !

Formation mon blog facile
Les liens brisés Pinterest
Les catégories et le menu dans wordpress

Les catégories et le menu dans wordpress

Nous avons vu la semaine dernière comment créer votre premier blog.

Relire l’article : 5 étapes simples pour créer son premier blog.

Nous allons voir aujourd’hui les principales actions à mettre en place avant d’écrire votre premier article.

Comment structurer votre blog ?

Votre blog est en ligne ,vous êtes impatiente de commencer à proposer des articles mais avant il faut le structurer.

Une fois vos réglages de base effectués, vous allez  commencer à réfléchir à la trame de votre blog qui passe par le menu, les pages et les catégories.

Mon conseil : préparer un plan sur une feuille de papier pour bien structurer le site. C’est très important pour que vos lecteurs s’y retrouvent.

Les pages dans WordPress

Ce sont des éléments statiques qui ne vont pas être mis à jour régulièrement. 

Vous pourrez  avoir une page Contact, une page A propos, Une page Blog , une page Accueil.

L’onglet Pages se trouve dans la partie gauche de l’écran de votre panneau d’administration.. 

Attention, les pages doivent être publiées  pour figurer dans le menu. Il faut donc toutes les créer et les publier avant d’installer le menu.

Les catégories dans WordPress

Les articles sont du contenu dynamique, que vous allez diffuser régulièrement. Ces articles vont être créés dans des catégories.

Prenons l’exemple d’un blog de cuisine. Vous allez  créer 3 catégories

  • une catégorie cuisine
  • une catégorie Boulangerie
  • une catégorie pâtisserie

Ainsi, lorsque vous présenterez une recette de pizza, vous la mettrez dans la catégorie Cuisine .Si vous offrez  une recette de tarte aux pommes , elle sera dans la catégorie Pâtisserie.

Cette trame va permettre d’une part à vos lecteurs de s’y retrouver rapidement et d’autre part à Google de bien vous  réferencer (entre autres choses que nous verrons plus tard).

Mon conseil :  Ne créez pas trop de catégories et de sous catégories, vos lecteurs risquent de se « perdre » et d’aller vite voir ailleurs ! 

Les menus dans WordPress

Vous allez définir vos menus dans la rubrique Menu situé sous Apparence dans votre interface administrateur.

Ne vous lancez pas dans un menu trop complexe et avec trop d’éléments. 

 Pourquoi ? 

Parce que plus vous donnerez de choix au lecteur, plus il sera perdu et s’il ne trouve pas rapidement ce qu’il cherche il ira voir ailleurs .

Selon le thème choisi, vous aurez  le choix entre un, deux ou trois menus. Là encore éviter d’en faire trop !  Soyez le plus concise possible.

Toujours pour un blog de cuisine votre menu principal pourra se présenter sous cette forme :

Accueil -Cuisine- Pâtisserie- Boulangerie– Contact- A propos –

Pour installer un menu il faut cliquer sur la Rubrique Menu et choisir les pages et les catégories que vous voulez installer. Il suffit de cocher la page ou la catégorie  à insérer dans le menu puis de cliquer sur   Ajouter au menu..

Télécharger la Check-list : Les éléments essentiels à la création d’un blog.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur Pinterest

Wordpress le menu
Le menu dans wordpress
5 étapes simples pour créer son premier blog

5 étapes simples pour créer son premier blog

On me pose souvent la question : pourquoi as-tu un blog ? 

C’est une question récurrente, pourquoi tenir un blog ?
Pour parler et échanger sur un ou des sujets qui vous passionnent !

Il y a quelques étapes à mettre en place pour créer son premier blog. C’est ce que nous allons voir à travers 3 articles.

  • Comment créer son premier blog ?
  • Choisir les bonnes catégories
  • Bien paramétrer son menu.

Comment créer un blog ?

Pour créer un blog il faut :

  1. Un hébergement
  2. Un nom de domaine
  3. Un cms WordPress

De nombreuses plates-formes existent, Wix, Over blog, Juimdo
J’ai choisi sur Mon Blog facile de vous parler exclusivement de WordPress. Je n’ai jamais trouvé l’équivalent sur les autres plates-formes.

WordPress est un CMS facile à prendre en main, souple d’utilisation et qui permet de multiples transformations.

Attention : bloguer sur WP.com et sur Wp.Or, est différent. Je vous invite à lire mon billet sur la différence entre les deux formules.

Les deux approches pour créer un blog

Donc nous partirons du postulat que nous sommes sur wordpress.org et que nous allons devoir trouver un hébergeur.

Définissons d’abord ce qu’est l’hébergement web.

Lorsque vous vous rendez sur un site web depuis votre navigateur, votre ordinateur reçoit un message écrit dans le langage du web. Votre navigateur traduit ce langage sous la forme que vous connaissez : images, textes, boutons,  , tout ce qui compose une page web.

Ce code provient de différents fichiers qui ont besoin d’un espace de stockage que l’on appelle un serveur. Ce dernier est composé d’un ordinateur qui contient de la mémoire, un système d’exploitation et un disque dur.

L’hébergeur web est l’entreprise qui est propriétaire des serveurs où sont stockées les informations liées à votre site web. Généralement, en plus de vendre de l’espace sur des serveurs, les hébergeurs web proposent aussi des services de gestion de serveurs, de soutien informatique, d’antivirus et de sauvegarde de sites web

Quel hébergeur choisir ?

Deux critères essentiels sont à prendre en compte :  

1°Rapidité des serveurs.

 2°La réactivité et l’efficacité du support client.

Un critère très important ! Si vous avez le moindre souci avec votre blog, il vous faut pouvoir disposer d’un support client efficace, et très réactif !

Si  vous êtes débutant, si vous avez envie de vous faire plaisir et de commencer votre blog, choisissez un hébergeur en fonction de sa réactivité à vos demandes.
Si vous ne souhaitez pas vous embarrasser de technique, choisissez un hébergeur qui vous installera votre Cms WordPress en un clic. Je l’ai fait pour de nombreux clients qui en sont très satisfaits.

Je vous en propose 3 :

1)Pour moi, l’hébergeur incontournable est MONAROBASE

C’est un hébergeur de qualité et surtout à taille humaine ! 

Le service après vente est exceptionnel et vous avez une réponse immédiate à vos interrogations et pour des blogueurs débutants cela n’a pas de prix !

Le coût mensuel chez Monarobase pour un premier blog est de 3,60 euros par mois.

2)Le second est 02Switch. C’est un hébergeur 100 % français et il est plébiscité par de nombreux blogueurs. Un bémol pour moi, leur accessibilité au téléphone ! C’est pratiquement impossible de les joindre. Par contre ils répondent très vite par mail, mais c’est parfois plus facile de s’expliquer de vive voix.Je le conseillerai donc à des blogueurs un peu plus avertis. Le coût mensuel est de 6,25 euros.

3)Le dernier est WPServeur, un hébergeur de très grande qualité qui ne fait que du WordPress et comme le dit leur slogan  » Ils le font bien. » L’interface est très agréable et le service après vente par mail ou par « chat » est également immédiat. Le seul bémol : le prix 23,60 euros par mois.

Mon blog La provinciale, qui a énormément de visites est installé chez MONAROBASE, et je n’ai aucun problème. Réactivité, professionnalisme et réponse immédiate par mail ou téléphone. 

Les blogs de mes clients sont également sur Monarobase, pour leur réactivité et la facilité d’installation.

Donc je ne vous donne que des hébergeurs que testés personnellement et dont je suis contente.

Qu’est ce qu’un nom de domaine ?

Un site internet est hébergé sur une machine qui possède une adresse IP. Un nom de domaine est un texte du type monblogfacile.com, qui permet d’avoir un nom facilement mémorisable à la place d’une adresse IP. Grâce au nom de domaine, un utilisateur peut accéder plus facilement à un site en tapant son nom dans la barre d’adresse du navigateur.


Comment choisir son nom de domaine ?

Réfléchissez bien, car ce nom sera votre identité et le nom de votre blog.

Il existe une manière ludique de le faire : le brainstorming ? En quoi cela consiste ?

Vous écrivez sur une feuille, tous les noms qui vous passent par la tête et que vous aimez. Sans réfléchir écrivez-les, puis le lendemain, à tête reposée, reprenez votre feuille et sélectionnez 3 noms ! Vous aurez la chance d’avoir le nom de votre blog et le nom du domaine.

Vous avez votre hébergeur, votre nom de domaine, votre CMS WordPress est installé.

 Que faire maintenant ?


C’est ce que nous verrons dans le prochain article :

Les catégories et le menu dans WordPress

Comment créer son premier blog ?
Les étapes pour créer son premier blog

  

Les deux approches pour créer un site ou un blog.

Les deux approches pour créer un site ou un blog.

Une question récurrente que l’on me pose fréquemment qu’elle est la différence entre un site sur WordPress.com et sur WordPress.org ?

La différence est assez énorme. Mais commençons par une petite explication 

Il existe plusieurs façons de créer un site, cependant les méthodes dont nous disposons ne sont pas toujours équivalentes.

Relire l’article : Comment créer son premier blog ?

Pour que mon explication soit plus claire, prenons l’analogie d’une maison. Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous ne serez pas libre de faire ce que vous voulez. En tant que propriétaire, vous pourrez par exemple agrandir une fenêtre, si vous êtes locataire cela vous sera interdit.
Ce sont les deux approches entre wp.com et wp.org.

1)la création de sites sur une plate forme où l’on peut personnaliser des modèles : la méthode du locataire  

2)La création de site avec ce que l’on appelle un CMS : système de gestion de contenu : la méthode du propriétaire

Wordpress- blogs

Ces deux possibilités ont leurs avantages et leurs inconvenients.

La première, la façon la plus simple de créer un site, est d’utiliser ce que l’on appelle une plate-forme de création de sites. Les modèles sont pré construits cette solution a le mérite de ne demander aucune compétence technique, l’apparence et les fonctionnalités du site sont gérés pour vous.

Les formules proposées ont cependant des limites et vous ne pourrez pas toujours faire ce que vous désirez. En plus, vous risquez d’avoir de la publicité intempestive sur votre site ce qui peut être désagréable.
Le pire sur ces plates-formes, vous n’êtes pas chez vous et si un jour elle devait fermer vous devrez recréer votre site.
L’autre inconvénient, vous ne pouvez pas installer d’extensions, vous ne pouvez pas choisir un design personnalisé.

Même si l’utilisation de ce genre de plate forme est intéressante, vous devez garder à l’esprit que vous n’êtes pas le seul maitre à bord.

La seconde option : la création de sites à l’aide d’un CMS (Content management système) 
C’est un logiciel qui va vous permettre de créer un site indépendant, il va servir à gérer le contenu de votre site, mais également son apparence et ses fonctionnalités. 
Une fois votre Cms installé, vous serez propriétaire de votre site, vous aurez la main sur les fichiers et la base de données cependant ,comme tout propriétaire vous aurez plus de responsabilté, vous devrez prendre un abonnement chez un hébergeur, configurer votre site, et gérer sa sécurité. Mais vous serez libre et chez vous !

WordPress,, est un CMS , il existe d’autres Cms comme Drupall ou Joumela mais ils ne sont pas aussi populaires que WordPress. 
WordPress est le plus simple à utiliser, et c’est d’ailleurs ce qui fait son succès.

La mise en place 

Concernant la mise en place de WordPress, les hébergeurs se sont mis à la portée des internautes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas se préocuper du code et de la technique. De nombreux hébergeurs proposent l’installation de WordPress « clé en main ». C’est-à-dire que vous n’avez rien à installer, l’hébergeur le fait pour vous. Et pour avoir testé les deux formules, l’installation à la main à l’aide d’un serveur Ftp et l’installation en un clic, je peux vous assurer que tout le monde peut le faire. 

Je ne saurais donc vous conseiller d’opter pour la liberté totale et d’investir dans un hébergement.

Le coté pratique

Il existe pléthore d’hébergeurs, les plus connus sont OVH, 02 switch ou Gandi. Pour ma part, j’ai découvert récemment l’hébergeur Monarobase et je lui confie tous mes projets et tous mes clients. 

Installer votre CMS chez un hébergeur vous coûtera entre 45 et 60 euros par an. Chez Monarobase, le service après vente est topissime. Une question ? Un souci ? Une interrogation ? Vous envoyez un petit mail et la réponse est quasi immédiate. Et si vraiment vous êtes perdus, vous pouvez telephoner et une personne vous prend par la main et vous guide pas à pas.

Ensuite, vous avez le choix des thèmes à installer sur votre Cms. Il en existe des milliers, gratuits et payants. Ce sera à vous de voir ce que vous préférez, mais sachez que les thèmes payants ont plus de fonctionnalités et sont parfaitement mis à jour. 

 En résumé, un hébergement vous coûtera environ 50 euros par an et un thème entre 45 et 90 euros, cependant le thème vous appartient à vie.

Personnellement, je préconise de vous lancer dans l’aventure de wp.org, vous ne le regretterez pas, car vous serez propriétaire de votre site et vous pourrez l’améliorer au fil du temps. En installant  des extensions, en choisissant vos couleurs et votre design, en changeant de thème à votre guise. 

Et si vous continuez à suivre ce blog, je vous expliquerai tout au fil du temps. Vous pouvez également télécharger mes dossiers en cliquant sur ce lien, ou vous inscrire à notre page Facebook dédiée ici.

Si  vous avez des questions les commentaires sont à votre disposition !

Et si vous avez apprécié ce billet vous pouvez le partager et l’épingler sur Pinterest.

Pour aller plus loin, vous pouvez accéder aux Coulisses du blog et télécharger mes fiches pratiques et mes E Book.

Wp.org ou Wp.com ?
Quelle plate forme pour créer un blog ?
Pourquoi passer votre site en HTTPS ?

Pourquoi passer votre site en HTTPS ?

Depuis quelques semaines Google impose le passage de la connexion HTTP AU HTTPS 

Sans entrer dans les détails techniques , Wp marmite le fait très bien, dans cet article,  sachez que le Https sécurisera votre site d’une part, et favorisera votre référencement d’autre part.

Lorsque vous faites des recherches, que vous visitez un blog sur internet, votre ordinateur est capable d’échanger des informations  stockées sur le web grâce à un protocole . Le protocole est un lien de communication entre votre ordinateur et les autres serveurs.

Le protocole sur le web est le « Hypertext Transfer Protocol » soit le HTTP. Si vous regardez bien les sites visités ils commencent tous par http.

Aujourd’hui , de nombreux sites font face à des pirates qui essaient de voler vos mots de passe, vos données de carte bancaire.  Les sites ont donc besoin d’être sécurisés.

Pour cela on a crée le SSL (Secure Socket Layer), un système de chiffrement sécurisé qui permet de garantir l’identité du site et de prouver que vous êtes bien sur le site demandé.

Vous avez tous certainement reçu un jour ou l’autre un mail des impôts vous disant qu’ils vous devaient 256 euros ! C’est bien entendu une arnaque et il suffit d’aller sur le site officiel des impôts pour vous rendre compte que le premier n’est pas sécurisé.

Le https c’est la réunion entre le protocole Http et le SSL qui donne https. 

Https- sécurité-wordpress

Pourquoi est-il urgent de passer au Https ?

Depuis janvier 2017,  si vous cherchez un site, ou si vous allez sur un blog, et qu’il n’est pas en https  un message très explicite s’affiche :

“ ce site n’est pas sécurisé “ .

J’avoue que cela ne donne pas envie d’y aller et vous risquez de perdre énormément de visiteurs !

Donner confiance aux visiteurs de votre site !

En fait le https empêche des malveillants de piquer vos données et celles de vos visiteurs.

A contrario si vous avez votre site en https, vous bénéficiez d’un petit cadenas vert qui prouve à vos lecteurs, qu’ils peuvent venir vous voir sans problème, naviguer sur votre site, laisser des commentaires ou passer des commandes sans prendre le risque de se faire pirater, plutôt sympa non ?

Voyez ce que cela donne pour Websourire ou pour mon blog La provinciale

Securité-Wordpress

Il est donc primordial de le faire rapidement.

Comment le faire ?

La façon la plus simple et la plus sûre, à moins d’être un développeur confirmé, reste de le demander à votre hébergeur.

Pratiquement tous les hébergeurs se sont engagés à le faire, mais pour certains il faut le leur demander.

Sur Monarobase, mon hébergeur chouchou, j’ai simplement fait un mail et mon site et ceux que j’avais déjà installés sont en Https.

N’hésitez-pas à les contacter et mettez le https en place rapidement.

Pas très sexy comme billet mais hyper important !

Passer son site en https